Après avoir consacré dix années à développer des parfums pour le compte de plusieurs marques sélectives, Majda Bekkali s'est affranchie des impératifs commerciaux. Elle a souhaité alors quitter la démarche marketinng pour retrouver une démarche artistique libre et porteuse de sens.
 
" J'ai voulu explorer d'autres pistes, travailler des essences précieuses et des formes inédites en laissant libre cours à ma créativité. j'ai alors crée les sculptures olfactives.
J'aspirais à renouer avec la parfumerie d'art en lui insuffiant une dynamique contemporaine "